Notes d’information sur UNOWAS

Le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) est une mission politique du Département des affaires politiques et de consolidation de la paix (DPPA).

Le Représentant spécial du Secrétaire général (RSSG) pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel et chef de UNOWAS est M. Annadif Khatir Mahamat Saleh. Il est secondé par Mme Giovanie Biha, Représentante spéciale Adjointe.

UNOWAS a  une responsabilité de diplomatie préventive, de bons offices, de médiation et de facilitation des actions politiques en Afrique de l'Ouest et au Sahel. UNOWAS contribue également à consolider la paix et la gouvernance démocratique dans les pays émergeant de conflits ou des crises politiques.

UNOWAS travaille étroitement avec l'Union africaine, la CEDEAO, l'Union du fleuve Mano, la Commission du Bassin du lac Tchad, la Commission du Golfe de Guinée, le G5-Sahel, ainsi qu’avec d'autres partenaires régionaux, afin de promouvoir des solutions régionales aux menaces transversales à la paix et à la sécurité, telles que le terrorisme et l'extrémisme violent, la criminalité transnationale organisée, la piraterie et l'insécurité maritime.

UNOWAS aide à la mise en œuvre de la Stratégie Intégrée des Nations Unies pour le Sahel (SINUS), approuvée en juin 2013 par le Conseil de sécurité. La Stratégie est composée de programmes et d'initiatives dans les domaines de la gouvernance, de la sécurité et de la résilience.

UNOWAS appuie les Etats-membres et les institutions régionales dans le renforcement de leurs capacités à promouvoir la bonne gouvernance, le respect de l’Etat de droit et des droits humains, et l'intégration de de la dimension Genre dans la prévention des conflits.

Le RSSG préside la Commission Mixte Cameroun-Nigéria (CNMC), créée pour faciliter la mise en œuvre de l’Arrêt de la Cour internationale de Justice (CIJ) 2002 sur le différend frontalier entre le Cameroun et le Nigeria. Le mandat de la Commission mixte consiste à soutenir la délimitation et la démarcation de la frontière terrestre longue de 2.001 km et de la frontière maritime entre les deux pays, facilitant ainsi le retrait et le transfert d'autorité le long de la frontière, la résolution des problèmes des populations touchées et le soutien aux mesures de restauration de la confiance.

Projet de mandat pour le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel - 2020 (ENG)

Projet de mandat pour le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel - 2016 (ENG)